À gauche, en sortant du studio

Arnaud reviens avec nous ! À gauche, en sortant du studio.

Sandrine Rousseau, Twitter, 7/11/2021

Cette petite phrase de Sandrine Rousseau vient en réponse à une proposition d’Arnaud Montebourg:

Pourquoi on n’arrive pas à intégrer ? Vous avez aujourd’hui 100 000 mesures d’obligation pesant sur des personnes qui doivent quitter le territoire qu’on n’arrive pas à exécuter. Ces personnes sont là et sont d’ailleurs souvent des délinquants. Donc, moi, je suis décidé à taper au portefeuille […] Il y a onze milliards de transferts d’argent qui passent par Western Union sur l’ensemble des pays d’origine. Nous bloquons tous les transferts aussi longtemps qu’on n’a pas un accueil de coopération.

Arnaud Montebourg, RTL, 7/11/2021

Sandrine Rousseau n’a évidemment pas été la seule à réagir à cette proposition du chantre du « made in France », peu compatible avec les idées de la gauche, famille politique dont Montebourg se revendique.

Jean-Luc Mélenchon la qualifie de « cruelle, injuste et stupide », et lui conseille « de ne pas passer sur ce terrain glauque ».

Bastien Lachaud (député LFI) qualifie Arnaud Montebourg de « rantanplan du zemmourisme ». Et l’accuse d’espérer se faire remarquer en « singeant les idées abjectes et stupides de l’extrême droite ».

Eric Zemmour lui adresse un « Bravo » ironique, suggérant qu’il lui a pompé l’idée.

Marine le Pen revendique elle aussi la maternité de cette idée « il y a plusieurs mois ».

Robert Ménard commente: « Il y a aussi des gens de gauche réalistes ! Comme quoi, tout n’est pas perdu. »

Bref, Montebourg s’est aventuré en terrain glissant. L’homme de « la Remontada » serait-il en voie de zemmourisation?

Le rétropédalage a commencé:

2 réponses

  1. Nicolas dit :

    Oups ! J’ai appuyé sur le bouton nucléaire mais ce n’est pas vous que je visais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.